Lecture proustienne et visite virtuelle des collections de l’Hôtel Littéraire Le Swann

par Solveig Conrad Boucher

 

  Le samedi avait encore ceci de particulier que ce jour-là, pendant le mois de mai, nous sortions après le dîner pour aller au “mois de Marie”. Comme nous y rencontrions parfois M. Vinteuil, très sévère pour le “genre déplorable des jeunes gens négligés, dans les idées de l’époque actuelle”, ma mère prenait garde que rien ne clochât dans ma tenue, puis on partait pour l’église. C’est au mois de Marie que je me souviens d’avoir commencé à aimer les aubépines. N’étant pas seulement dans l’église, si sainte, mais où nous avions le droit d’entrer, posées sur l’autel même, inséparables des mystères à la célébration desquels elles prenaient part, elles faisaient courir au milieu des flambeaux et des vases sacrés leurs branches attachées horizontalement les unes aux autres en un apprêt de fête, et qu’enjolivaient encore les festons de leur feuillage sur lequel étaient semés à profusion, comme sur une traîne de mariée, de petits bouquets de boutons d’une blancheur éclatante.

Marcel Proust, Du côté de chez Swann

 

  En cette période de confinement et d’immobilité forcée, nous vous invitons à vous évader sur les pas de Marcel Proust, à la lecture de La Recherche du temps perdu, mais aussi en arpentant en ligne notre blog à la découverte de nos collections de livres rares, manuscrits, lettres autographes et œuvres d’art. Habituellement présentés au public dans notre espace d’exposition, ces trésors seront à nouveau offerts au regard dès la réouverture de notre établissement ! En attendant de vous retrouver en nos murs, suivez ici le guide autour de deux de nos vitrines !

 

  📖 Dans l’une d’elles, on trouve ainsi un exemplaire de l’édition originale de Du côté de chez Swann, parue en novembre 1913. Celle-ci comportait une faute à Grasset, corrigée dès la seconde version. Par ailleurs 1914 y figurait par erreur comme date de parution. Enfin l’édition originale comptait des publicités de chemins de fer “de Paris à Lyon et à la Méditerranée.” Autant de coquilles et références inattendues si chargées de poésie aujourd’hui !

 

 

 

Aux côtés de cette édition originale, sont présentés deux autres exemplaires aussi précieux de Du côté de chez Swann. Placés ainsi côte à côte, ils symbolisent à eux seuls le passage de Marcel Proust d’une maison d’édition à l’autre. En 1917 en effet, Gallimard a convaincu Grasset de lui céder les invendus de l’édition de 1913 et des suivantes. À la couverture originelle on substitue la célèbre couverture crème de la NRF, et sur la page de titre, en dessous de Grasset on appose un papillon de la la NRF à la date de 1917. Une transformation habile permettant dès lors la vente avant la sortie de l’édition proprement Gallimard en 1919. La rareté de cet ouvrage vient du fait qu’il est un des seuls de l’édition originale avec la faute à Grasset et l’achevé d’imprimer à la page 523 à avoir été ainsi “NRFisé” !

 

 

On peut le comparer non seulement avec notre exemplaire Grasset de 1913 évoqué ci-dessus mais aussi avec l’exemplaire réimposé de l’édition Gallimard de 1919.

 

 

📖 En résonance avec la crise sanitaire que nous traversons actuellement, nous vous proposons aussi un gros-plan sur le précieux exemplaire de la thèse avec envoi du professeur Adrien Proust (1834-1903), médecin très renommé en son temps, et qui demeura célèbre jusqu’à nos jours pour avoir été le père de Marcel !

 

 

Soutenue le 29 décembre 1862, elle portait sur “le pneumothorax essentiel, sans perforation” et contribua à la réputation de celui qui deviendrait par la suite spécialiste de l’hygiène et inspecteur général des services sanitaires internationaux.

Menées neuf ans avant la naissance de Marcel, qui, de santé fragile, allait souffrir toute son existence de grandes difficultés respiratoires, les recherches du professeur Adrien Proust ne manquent pas d’émouvoir à rebours les lecteurs de La Recherche du temps perdu.

 

Exemplaire avec envoi de l’auteur à Charpentier, dans une reliure signée Lobstein-Laurenchet. Paris, Rignoux, 1862, in-4, demi-chagrin rouge à la Bradel, dos orné de filets dorés.

 

 

Hôtel Littéraire Le Swann

15, rue de Constantinople

75008 Paris

https://www.hotel-leswann.com

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment