Les Voyages extraordinaires selon Hetzel. Initiation aux décors des cartonnages. 

« La passion du collectionneur dépasse toutes les autres en violence. » affirmait le chroniqueur Alexandre Vialatte. « Les spécialistes assurent qu’un homme, sous son empire, peut tuer pour une assiette à fleurs dont un profane ne donnerait pas 2 sous ou pour un timbre à 15 centimes. Représentant une tête de bœuf. Ou même un lapin domestique. En fureur, un collectionneur lacère ses joues creuses, piétine son chapeau. Un filet de bave brille dans sa barbe grise, son corps se tord comme les tronçons d’un serpent coupé … ».

Sans aller jusqu’à ces regrettables excès, qui n’a déjà entendu un bibliophile prononcer d’un air gourmand ces mots mystérieux : « au phare », « à l’obus », « aux deux éléphants », « au globe doré » ?

Certains savent qu’ils font référence aux différents décors des reliures en percaline des livres de Jules Verne, conçues par son éditeur Pierre-Jules Hetzel pour habiller les « Voyages extraordinaires » de son auteur fétiche.

Chaque titre de Jules Verne était d’abord publié dans un périodique, le Magasin d’Education et de Récréation, puis paraissait la même année en volumes reliés. Hetzel avait conçu ces cartonnages toilés pour en faire une collection de luxe à offrir au moment des étrennes. Il choisit de leur donner la dimension d’un In-8, c’est-à-dire 28×19 cm, et d’attrayantes couleurs vives : rouge, bleu, havane, violet ou vert.

En véritable génie du commerce, il développa peu à peu « une extraordinaire gamme de variétés, de raffinements, de richesses et de sophistications qui élève d’emblée l’acheteur au rang d’amateur » (Claude Benoît), en faisant une collection à la fois splendide et complexe, idéale pour rendre fous les collectionneurs et nous offrir les plus belles reliures d’éditeur du XIXe siècle.

Les illustrations étaient réalisées par les meilleurs dessinateurs de l’époque comme Léon Benett, Jules Ferat, Alphonse de Neuville, Edouard Riou ou Georges Roux.

La reliure du cartonnage est le plus souvent signée par Antoine Lenègre et le dessin de la gravure par Auguste Souze.

Quant aux décors, nous livrons ici quelques débuts d’explications pour aider le chaland à se retrouver dans ce labyrinthe ramifié comme à plaisir.

Pour plus de clarté, nous avons choisi de nous attacher uniquement aux premières éditions publiées dans l’orde chronologique, en commençant par les volumes doubles. 

Il existe ensuite de nombreuses rééditions de chaque volume qui devaient tous plus ou moins se conformer à la nouvelle mode adoptée pour l’habillage au fil des années.

 

Les descriptifs des cartonnages ont été écrits par Fabien Raynaut. et proviennent du site http://hetzel.free.fr/

 

  1. Les quatre décors personnalisés. 1866-1871. 

Ce sont les premiers dans l’ordre chronologique et ils ne concernent que les quatre premiers titres verniens publiés.

Il s’agit de cartonnages monochromes, appelés aussi « plats spéciaux », personnalisés selon les titres.

 

1866 : Voyage et aventures du Capitaine Hatteras
Plaque spéciale représentant le Forward au milieu des glaces.

1867 : Cinq semaines en ballon – Voyage au centre de la terre
Un médaillon avec un double sujet, le Victoria et le lac souterrain d’un décor préhistorique.

1868 : Les enfants du Capitaine Grant
Deux mappemondes et un navire.

1871 : Vingt mille lieues sous les mers
Le Professeur Aronnax et le Capitaine Nemo regardent un plongeur au travers du grand hublot du Nautilus.

Il existe aussi une très rare reliure d’essai de L’île mystérieuse avec ce décor d’Auguste Souze, datée de 1875 :

 

 

 

2. Première série uniforme : « à l’obus » 1872-1874. 

“Les illustrations du premier plat reproduisent des scènes tirées des ouvrages déjà publiés. On peut y voir un ballon, le bateau Great Eastern, des icebergs, des animaux préhistoriques. Des personnages tirés des Enfants du Capitaine Grant figurent au premier plan, sous un bouquet de palmiers. L’obus de De la terre à la lune est représenté dans le coin supérieur gauche.”

 

 

1872 : De la Terre à la lune et Autour de la Lune

1872 : Une ville flottante. Aventures de trois Russes et de trois Anglais.

1873 : Le pays des fourrures

1874 : Le Docteur Ox. Le Tour du monde en 80 jours.

 

  1. Série au ballon bicolore, dite « à la bannière » 1875-1877 et 1881–1893. 

“Le sujet du premier plat représente des éléments tirés des ouvrages déjà publiés comme ballon, icebergs, éléphants et chameaux, bateau … Le sujet tient environ 1/3 de la surface. Le reste est occupé par une grande bannière rectangulaire d’une autre couleur, qui porte le titre de l’ouvrage.”

 

 

1875 : L’île mystérieuse

1876 : Michel Strogoff

1877 : Les Indes noires. Le Chancellor.

1885 : Matthias Sandorf (le seul à la bannière argentée)

 

  1. Série dite « aux deux éléphants » 1876-1890

“Un des types les plus connus. Le plat comporte plusieurs sujets encadrés dans des rectangles. On y voit des animaux préhistoriques, une scène de glaces tirée du Pays des fourrures, le Great Eastern, un train à vapeur. Le rectangle du haut est encadré de part et d’autre par deux têtes d’éléphants. Le centre du motif présente un éventail dans lequel figure la mention : Voyages Extraordinaires / Jules Verne. Le bas du motif représente des livres sur lesquels sont posés un encrier et une mappemonde.
L’ensemble du motif est imprimé en doré sur le fond de couleur de la toile (il existe différentes couleurs).”

 

 

1877 : Hector Servadac

1878 : Un capitaine de quinze ans

1879 : Les Tribulations d’un Chinois en Chine. Les Cinq Cents Millions de la Bégum.

1880 : La Maison à vapeur

1881 : La Jangada

1882 : L’École des Robinsons. Le Rayon vert.

1883 : Kéraban le Têtu

1884 : L’Étoile du sud. L’Archipel en feu.

1886 : Robur le Conquérant. Un billet de loterie.

1887 : Nord contre Sud.

1888 : Deux ans de vacances

1889 : Sans dessus-dessous. Le Chemin de France

1889 : Famille-sans-nom

1890 : César Cascabel (le seul au cartouche argenté)

 

  1. Un duo d’exception, dit « à la sphère céleste » ou sphère armillaire (1877 – 1883)

“Le type doit son nom à la sphère armillaire portée sur le premier plat. C’est une sphère, constituée de plusieurs cercles concentriques, emboîtés les uns dans les autres. L’intérieur referme le soleil et les planètes. L’inscription « Voyages extraordinaires » épouse un des cercles. Un cartouche doré, entouré d’un cygne et d’une plume porte le titre.”

 

1877 : Hector Servadac

1880 : De la Terre à la Lune et Autour de la Lune (rééd.)

 

  1. Les cartonnages polychromes, dos « au phare ».

“Le “dos au phare” est l’un des dos les plus prestigieux des cartonnages Hetzel. C’est l’un des deux dos polychromes dans la série des Jules Verne publiés chez cet éditeur, avec le “dos à l’ancre”.
Il figure sur différents types de cartonnages, qui sont, bien évidemment, les plus recherchés et les plus prisés.

Il représente, en haut un phare, au milieu le Nautilus rayonnant de deux faisceaux dorés et en bas, des motifs dorés (un grappin, une bouée, une bombe et une barre de navigation). La mention Voyages extraordinaires / Jules Verne figure dans un cartouche rouge, en haut. Le titre de l’ouvrage est dans un cartouche rouge, au milieu. La coiffe inférieure porte la mention Collection Hetzel.”

 

  • Plat au portrait (1890 – 1895). 

“L’un des types les plus prestigieux, puisqu’il rentre dans la catégorie des cartonnages dits polychromes, avec “dos au phare”.
Le centre du plat porte un portrait de Jules Verne, figurant sur une photographie inclinée. Les autres sujets sont de diverses natures et empruntent aux ouvrages de la série : on y voit, entre autres, le vaisseau volant de Robur (en haut à gauche), le ballon de Cinq semaines en ballon (en haut à droite), le centre porte un globe terrestre. Ces motifs sont en couleurs.

En bas, figurent de nombreux objets dorés (éléphant, harpons, canon, hache, bouée, ancre, cordage, longue-vue …).

Le bas du plat porte l’inscription Voyages extraordinaires dans un cartouche qui tient toute la largeur de la couverture.”

 

1891 : Mistress Branican (le seul au portrait imprimé)

1892 : Claudius Bombarnac. Le Château des Carpathes (portrait collé)

1893 : P’tit Bonhomme (idem)

1894 : Mirifiques aventures de maître Antifer (idem)

1895 : L’île à hélices (idem)

 

  • Plat « au globe doré » ou « à la mappemonde » (1896 – 1905). 

“Toujours un cartonnage polychrome. La moitié supérieure du premier plat porte Jules Verne dans un cartouche doré. Le titre figure dans un cartouche complexe à fond rouge. Le cartouche est suspendu par deux chaînes. Des feuilles vertes figurent à l’arrière plan. La moitié inférieure est occupée par une série de motifs dorés.

Le centre est occupé par une grande mappemonde dorée qui porte la mention Voyages extraordinaires. De part et d’autre du globe dépassent une rame, un ballon et des harpons. Une ancre traverse le globe de haut en bas. Sous le globe sont figurés une série d’instruments (bouées, compas, barre de navigation, cornue, longue-vue, etc …).

L’ensemble du motif est tiré sur fond bleu à dégradé.”

1896 : Face au drapeau. Clovis Dardentor.

1897 : Le Sphinx des glaces

1898 : Le Superbe Orénoque

1899 :  Le Testament d’un excentrique

1900 : Seconde patrie

1901 : Le Village aérien. Les Histoires de Cabidoulin

1902 : Les Frères Kip

1903 : Bourses de voyage

1904 : Maître du monde. Un drame en Livonie.

 

  • Le plat « à un éléphant » (1905 – 1919)

“Autre type de cartonnage polychrome. Il ressemble beaucoup au motif de la série dite « à deux éléphants », mais un seul éléphant figure maintenant sur la gauche et il y a des feuillages verts sur l’ensemble du plat. Le plat reprend le type aux deux éléphants, mais le motif est très simplifié.

Type avec titre dans l’éventail. Il existe un cartonnage personnalisé, légèrement différent pour chaque titre”

 

 

1905 : L’invasion de la mer. Le Phare du bout du monde

1906 : Le Volcan d’or

1907 : L’Agence Thompson and Co

1908 : La Chasse au météore. Le Pilote du Danube.

1909 : Les Naufragés du Jonathan

1910 : Le Secret de Wilhelm Storitz. Hier et demain

 

  1. Les cartonnages polychromes, trilogie des dos « à l’ancre »

“Le “dos à l’ancre” est l’un des dos les plus prestigieux des cartonnages Hetzel. C’est l’un des deux dos polychromes dans la série des Jules Verne publiés chez cet éditeur, avec le “dos au phare”.

Il est porté par ces trois volumes triples, réédités à partir de 1895 :

Les enfants du Capitaine Grant. 
L’Ile mystérieuse. 
Mathias Sandorf. 

“Il représente une ancre, deux harpons et une bouée (tous dorés). La bouée porte la mention Voyages extraordinaires qui épouse sa forme. Le titre de l’ouvrage est dans un cartouche rouge, au milieu. La coiffe inférieure porte la mention Collection Hetzel dans un cartouche doré. Les deux coiffes sont soulignées par des chaînes.”


“Le décor est pratiquement identique au « type du portrait », mais le portrait n’existe plus. À la place figure un cartouche rouge à filet doré portant le titre de l’ouvrage.”

 

 

Et maintenant que tout paraît beaucoup plus clair, voici deux autres cas un peu particuliers :

 

  1. Le cartonnage aux fleurs de lys (1875)

Cartonnage monochrome, avec un semis de fleurs de lys. Réservé au marché belge.

 

 

2. Le cartonnage à la grenade (1877)

“Le premier plat porte une grenade et de riches décorations florales stylisées. Au centre de la grenade, un cartouche doré porte l’inscription Voyages extraordinaires.”

Cette reliure est extrêmement rare car elle n’avait guère dépassé le stade de l’essai à l’époque. Ce décor concerne seulement une dizaine de volumes.

 

 

Après les décors des volumes doubles, il faudrait étudier rapidement le cas des “plaquettes”, c’est-à-dire les cartonnages réalisés uniquement pour les volumes simples :

 

  1. Le plat aux “deux bouquets de roses” entre 1865-1874

“Le décor du premier plat comporte en haut et en bas des bouquets de roses dorés. Le titre et le nom de l’auteur figurent au centre. Le reste du motif porte des feuilles de lierre entrelacées et dorées. L’encadrement du plat porte -parfois- une grecque dorée et une dentelle de feuilles.”

 

 

2. Le plat “aux inititales J.V. et J.H.” entre 1875 et 1889

“C’est un cartonnage monochrome, édité de 1875 à 1890, appelé ‘aux initiales JV – JH’ car comportant les initiales JV (pour Jules Verne) dans le médaillon supérieur, et les initiales JH (pour Jules Hetzel) dans le médaillon inférieur.

Le motif de fond du premier plat représente des feuilles de vigne, des grappes de raisin et des ceps. Dans un cercle, au centre du plat et épousant le cercle, figurent le nom de l’auteur et le titre.”

 

 

3. Le plat “au steamer” (à pastille dorée) entre 1892-1905

“Le motif principal, polychrome, représente un bateau à vapeur aponté le long d’une jetée, le tout en perspective. Le nom de l’auteur figure sur la poupe du bateau. La jetée porte un phare et des personnages. Sur le sol de la jetée est inscrit Collection Hetzel. Le haut du plat porte un rectangle ou figurent divers objets dorés semblables à ceux utilisés pour les volumes doubles type Au Portrait.

Le titre est inscrit avec le nom de l’auteur dans une grande pastille en haut à droite. Le fond de la pastille est uniquement doré pour les premières éditions et rouge pour les suivantes.”

 

 

4. Le plat “à la feuille d’acanthe” entre 1905 et 1910

“Le premier plat porte une grande pastille ronde où sont inscrits le nom de l’auteur et le titre. La pastille est encadrée par deux grandes feuilles d’acanthe. Deux rubans blancs rejoignent un cartouche portant la mention Collection Hetzel. L’ensemble forme comme une sorte de ballon stylisé (la pastille pour le ballon, les rubans pour les cordages et le cartouche inférieur pour la nacelle).

L’ensemble du plat porte des banderoles vertes et blanches, des narcisses blancs, … le style du plat est caractéristique de l’Art Nouveau.”

 

 

Vous l’aurez compris, les nombreuses évolutions des cartonnages Hetzel sont encore compliquées par le fait qu’à chaque changement de décor, tous les volumes déjà parus, simples ou doubles, sont tenus – sauf de rares exceptions – d’adopter la nouvelle mode.

 

Pour compléter cette introduction, vous pouvez vous référer à deux sites remarquables qui ont fourni l’essentiel de ces informations, les descriptifs et les illustrations :

déjà cité, http://hetzel.free.fr/ conçu par Fabien Raynaut et http://www.julesvernehetzel.com/ pour les illustrations.

Vous pourrez contempler une collection complète de ces merveilleux cartonnages dans les vitrines de l’Hôtel Littéraire Jules Verne à Biarritz, dont l’ouverture est prévue en mai 2021.

 

Hélène Montjean

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Post comment