Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

L’Adultère ingénue de Natalie Clifford Barney

septembre 27 @ 19 h 00 min - 21 h 00 min

Roman inédit de Natalie Barney.• 50e anniversaire de sa mort en 2022.

Roman moderniste, roman à clefs, roman épistolaire, roman-journal intime. Et l’un des premiers romans lesbiens. Quand elle écrivit L’Adultère ingénue en 1912, Natalie Barney avait 36 ans et sa légende, la légende de l’Amazone, était en train d’éclore.

Dès les premières lignes de L’Adultère ingénue, Natalie Barney nous indique son dessein, la ligne de son roman : analyser en profondeur le sentiment amoureux. Elle le décortique, ce sentiment, elle le met sous un microscope et nous raconte son développement, ses incertitudes, ses angoisses. Et ses joies et ses triomphes. Elle le fait avec un langage nouveau en rupture avec tout réalisme du XIXe , une écriture, la sienne, parfois informelle où il y a presque un refus de la linéarité au profit d’une structure plus circulaire. Natalie Barney, avec L’Adultère ingénue, peut être considérée l’une des grandes romancières modernistes telles que Gertrude Stein, Djuna Barnes, Mina Loy, Katherine Mansfield, Rebecca West et Marianne Moore.

Dans ce roman précurseur, Natalie Barney introduit des éléments technologiques absolument novateurs et hyper modernes : le téléphone, l’automobile et même l’avion. D’un autre côté, en revanche, et cela justement pour déstabiliser le lecteur et déjouer tout rythme établi, elle y greffe une forme de style plus traditionnelle, celle du roman épistolaire, en insérant entre ses pages plusieurs vraies lettres échangées entre elle et Elisabeth de Clermont-Tonnerre.

Natalie Barney n’a pas peur de dire l’amour charnel, impudique, entre deux femmes : ” L’immense force de mon désir qui me change de sexe et même d’aspect, déchaîne le grand dieu du rut que je porte dans ma tête par mes flancs. “, écrit-elle. Jamais auparavant il y eut un roman rédigé avec cette même impulsion sensuelle et jubilatoire qui, contre toute attente de ses contemporaines, ne se termine pas avec la mort de l’une des deux héroïnes ou un adieu forcé par une catastrophe naturelle. C’est peut-être pour ces raisons qu’il ne trouva pas un éditeur ” courageux ” prêt à le publier. Écrit directement en français par une Américaine – manuscrit d’abord dans deux cahiers noirs, dactylographié et corrigé à la main par la suite – il est resté cent dix ans caché dans des tiroirs.

C’est le troisième roman de Natalie – le premier, Lettre à une connue (également inédit) dit l’histoire entre Natalie et Liane de Pougy, une sorte de réponse à Idylle saphique, le deuxième, Je me souviens (1910) est une réponse lui aussi à Une femme m’apparut de Renée Vivien – c’est ce troisième roman, qui est le plus novateur et original.
Il était temps de lui donner la place qu’il mérite.

Détails

Date :
septembre 27
Heure :
19 h 00 min - 21 h 00 min
Catégorie d’évènement:

Lieu

Hôtel Littéraire Le Swann
11-15 rue de Constantinople
Paris, 75008 France
+ Google Map