Vous aimez la mer, Capitaine. Oui je l’aime, la mer est tout ! Son souffle est pur et sain” écrivait Jules Verne dans Vingt Mille lieues sous les mers. Découvrir notre Hôtel littéraire à Biarritz, c’est entrer dans l’univers d’un écrivain qui a eu le génie de rendre vraisemblable ce qui ne l’était pas. C’est participer à l’aventure des Voyages extraordinaires, partir en voyage de la Terre à la Lune ou dans la toundra de Michel Strogoff. Laissez-vous guider par notre équipe pour vivre cette expérience unique sur la côte basque.

Fanny Lecomte, Directrice de l’Hôtel Littéraire Jules Verne

clef
78 chambres
appartement
1 appartement
sport-1
Salle de fitness Belle Époque
(photos Georges Ancely)
piscine-exterieur
Piscine extérieure chauffée
specialite
Spécialités du Pays basque
Présentation

Le 6e Hôtel Littéraire de la collection ouvre ses portes à Biarritz, sur la côte basque pour rendre hommage à l’auteur de Vingt Mille lieues sous les mers et du Tour du monde en quatre-vingts jours.

Entièrement rénové par la décoratrice Aleth Prime et disposant de 78 chambres – dont un appartement indépendant, d’une piscine extérieure et d’une salle fitness, l’hôtel est idéalement situé dans le centre-ville de Biarritz, tout près de l’océan Atlantique.

Une nouvelle adresse quatre étoiles dans cette superbe cité balnéaire qui invite chacun à un « Voyage extraordinaire » dans l’univers retrouvé de Jules Verne.

« – Vous aimez la mer, capitaine.

– Oui ! je l’aime ! La mer est tout ! Elle couvre les sept dixièmes du globe terrestre. Son souffle est pur et sain. C’est l’immense désert où l’homme n’est jamais seul, car il sent frémir la vie à ses côtés. La mer n’est que le véhicule d’une surnaturelle et prodigieuse existence ; elle n’est que mouvement et amour ; c’est l’infini vivant, comme l’a dit un de vos poètes. »

Jules Verne, Vingt Mille lieues sous les mers


Une décoration et une atmosphère signées Aleth Prime, décoratrice pour les Hôtels Littéraires

Aleth Prime fait revivre le monde enchanté de Jules Verne en s’inspirant de ses romans qui sont tous des invitations au voyage et à l’aventure. L’espace de l’entrée se pare d’exotisme avec les motifs d’un papier peint des forêts tropicales. La banque d’accueil porte la signature de l’écrivain en relief et son portrait photographique par Nadar, non loin de la bibliothèque aux cartonnages chatoyants des éditions Hetzel.

Le restaurant rend hommage à Vingt Mille lieues sous les mers et au Nautilus du capitaine Nemo par ses papiers peints de coraux et ses vitrophanies des fonds marins vus d’un hublot. Une carte du monde aux points lumineux retrace les itinéraires de tous les « Voyages extraordinaires ».

Dans la salle des petits déjeuners et du coworking, la thématique porte sur les voyages aériens de Jules Verne dont les romans sont peuplés de ballons, d’aérostats et d’engins volants, jusqu’à l’obus propulseur de De la Terre à la lune.

La salle de sport fitness restitue une station balnéaire comme à la Belle Époque grâce aux instantanés du photographe Georges Ancely qui séjourna à Biarritz entre 1880 et 1895, avec des vues du Port Vieux et de la Grande Plage.


Parcours à la découverte des romans de Jules Verne

Les trois étages de l’hôtel disposent chacun de 25 chambres qui portent le nom de la soixantaine de romans verniens des « Voyages extraordinaires », aux ambiances maritimes, insolites ou géographiques.

Le premier étage regroupe les titres de Jules Verne sur la mer et ses innombrables navires, avec des œuvres aussi variées que Vingt Mille lieues sous les mers, Le Chancellor ou Un capitaine de quinze ans. Ces récits maritimes s’unissent aux aventures îliennes chères à l’écrivain, pour robinsonner avec les héros de L’île mystérieuse et de Deux ans de vacances.

Le deuxième étage s’intéresse aux romans insolites de Jules Verne qui touchent à la science-fiction et aux extrêmes, des pôles jusqu’aux volcans, des profondeurs de la terre jusqu’à la lune, avec des titres comme Le Sphinx des glaces, Voyage au centre de la terre ou Le Château des Carpathes.

Le troisième étage invite à l’exploration géographique du monde à bord des machines extraordinaires inventées par Jules Verne, depuis l’éléphant de La maison à vapeur au Great Eastern d’Une ville flottante, à la poursuite du Tour du monde en quatre-vingts jours ou le long du Superbe Orénoque.

D’autres chambres célèbrent les inspirateurs et les admirateurs de Jules Verne, comme le poète et nouvelliste Edgar Poe, l’explorateur Jacques Arago, l’éditeur Pierre-Jules Hetzel, les écrivains-géographes Elisée Reclus et Julien Gracq ou encore l’intrépide journaliste Nellie Bly.


Des chambres personnalisées : les aquarelles de Jean Aubertin

Chacune des chambres de nos Hôtels Littéraires possèdent une aquarelle originale signée de l’artiste Jean Aubertin et conçue spécialement pour elles.

Les 78 chambres de l’hôtel Jules Verne sont ainsi dédiées à une œuvre ou à un personnage et illustrées d’une aquarelle de l’artiste qui les réinterprète dans une version personnelle et contemporaine.

Un cadre propose un résumé du livre et une citation emblématique pour donner envie de saisir l’exemplaire du roman posé sur la table de chevet et inviter au rêve et à la lecture.

Aleth Prime a conçu pour les chambres une tête de lit évocatrice des cartonnages colorés de l’éditeur Hetzel où la montgolfière de Cinq semaines en ballon côtoie l’Albatros aux multiples hélices de Robur-le-Conquérant au dessus d’un globe terrestre.

Sur la parure du lit est inscrite la signature de l’écrivain alors que des cadres dédiés aux légendaires illustrations de ses romans et aux décors cartonnés de ses livres ornent les murs.

La vitrophanie de la salle de bain dévoile encore l’engin volant de Robur qui s’élève dans les airs pour faire découvrir son invention à deux voyageurs ahuris, devant le miroir aux allures d’un hublot du Nautilus de Vingt Mille lieues sous les mers.


Une collection unique des plus beaux cartonnages Hetzel

Les bibliophiles savent la beauté des reliures d’éditeur des romans de Jules Verne, habillés par Pierre-Jules Hetzel d’une gamme de splendides décors aux couleurs vives. « À l’obus », « aux deux éléphants », « au globe doré » et le « dos au phare » sont les mots de passe magiques et mystérieux des collectionneurs pour se retrouver dans ce dédale complexe.

Jacques Letertre, président de la Société des Hôtels Littéraires, a réuni pour l’hôtel une superbe collection de l’ensemble des titres de Jules Verne. Ces premières éditions de volumes doubles aux plats prestigieux sont exposées dans des vitrines. Elles dévoilent l’extraordinaire variété de ces décors, dignes des aventures extraordinaires racontées par l’écrivain aux lecteurs de tous âges et agrémentées des illustrations signées par les meilleurs dessinateurs de l’époque.


Une bibliothèque multilingue de 500 livres

Outre les livres disponibles dans les chambres, les bibliothèques de l’hôtel proposent une grande variété d’éditions et de titres pour les lecteurs venus du monde entier. Jules Verne est l’auteur français le plus traduit au monde et ses romans en anglais et en espagnol sont mis à la disposition des voyageurs qui souhaitent (re)lire Le Tour du monde en quatre-vingts jours, Le Voyage au centre de la terre ou Le Rayon vert. Des éditions juniors sont proposés aux enfants de tous âges et d’agréables éditions de poche illustrées pour lire dans la bibliothèque ou près de la piscine.

Idéalement placé dans le centre-ville de Biarritz et voisin du Musée Asiatica, l’Hôtel Littéraire Jules Verne est situé dans un quartier résidentiel à l’ambiance paisible.

À moins de 7 minutes de la Grande Plage et du casino, il est facile d’aller admirer les beautés de la mer et des villas balnéaires. En marchant une dizaine de minutes, vous pouvez également partager l’animation des commerces des Halles et sa vie nocturne festive.

Pour partir à la découverte de la région et de son histoire, la gracieuse ville de Bayonne à l’identité basque si prégnante est à seulement à 10 minutes en voiture de Biarritz. La route impériale des Cimes conduit vers les villages typiques de l’arrière-pays comme Cambo-les-Bains et la Villa Arnaga du poète Edmond Rostand. Plus loin, les charmants villages d’Espelette et de Sarre combleront les passionnés. Le petit train de la Rhune fait découvrir les beautés des Pyrénées sur son chemin de fer à crémaillère. La ville portuaire de Saint-Jean de Luz conserve le souvenir du mariage royal de Louis XIV et Saint-Jean-Pied-de-Port, au pied du col de Roncevaux, réunit les pèlerins de Saint-Jacques pour franchir les Pyrénées. Au-delà, il suffit de passer la frontière espagnole pour se sentir dépaysé à San Sebastian et profiter de ses plages splendides, du centre historique et des bars à tapas.

Biarritz, station balnéaire de la Belle-Époque

Grâce à l’installation de Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, l’ancien petit port de pêcheurs de la côte basque a connu la prospérité au XIXe siècle. Le couple impérial choisit Biarritz comme lieu de villégiature estival et construit la Villa Eugénie en 1854.

Au moment de l’essor des bains de mer, « la Reine des plages et la plage des rois » est à la mode et devient une véritable cité balnéaire où se pressent les têtes couronnées européennes, de la reine Victoria à l’impératrice Sissi.

Biarritz connaît une vie mondaine intense et se couvre de villas aux styles éclectiques, prenant l’aspect qu’on lui connaît aujourd’hui avec par exemple son célèbre Rocher de la Vierge. Le photographe Georges Ancely a immortalisé l’élégance de cette époque par ses instantanés pris sur le vif.

Plus tard, la Villa Eugénie devient le luxueux Hôtel du Palais, non loin du casino Bellevue et de la nouvelle boutique de Coco Chanel. On y danse beaucoup pendant les Années Folles car Biarritz est une fête et la destination incontournable.

Aujourd’hui, la perle de la côte basque brille de tous ses feux dans l’écrin de sa baie bordée par l’océan Atlantique.


Biarritz, capitale du surf et pionnière du golf

Si Biarritz a été un court instant la capitale du monde pendant le sommet du G7 en 2019, elle est surtout célèbre en tant que capitale du surf. La fin des années 1950 voit l’apparition des premières planches de surf à Biarritz, importées par des américains pendant le tournage d’un film. Les premières compétitions mondiales s’organisent et la destination s’internationalise. Les surfeurs peuvent profiter des nombreuses plages voisines, à Anglet, Guéthary ou Hendaye, idéales pour les passionnés de la glisse, avec une infinité de styles de vagues.

La côte basque est aussi célèbre pour ses golfs. Le Golf du Phare à Biarritz a ouvert en 1888, juste après celui de Pau grâce à des Anglais désireux de s’exercer à leur sport de prédilection pendant les vacances. Quinze autres parcours sont disséminés dans la région, de Pau à Saint-Jean de Luz et de Moliets à Arcangues, à découvrir avec le Pass Golf.

L'hôtel en images
Informations pratiques
La presse en parle
Nos autres hôtels